Renaissance

« Je veux renaître dans l’immensité, je veux renaître dans le rien. Vierge à tout, telle une enfant où tout est possible, sans plans. Je veux voir tout comme un espace blanc où s’écrit les couleurs. Je veux danser dans cet immense espace vide où je me sens réceptacle à l’essence, à la lumière qui peut circuler dans mon cœur et déployer mes pétales. C’est la lumière qui renaît et crée, à travers moi, et sa musique peut prendre forme par mon accueil total . Alors je suis Tout, tout est là, intérieur dilaté jusqu’aux oreilles de l’Etre entendu. Je ne veux plus rien, à part saisir l’Etre en profondeur, et brûler de lui, être sa peau qui vibre ses étoiles, mon firmament entier.
Je veux faire l’amour à l’éternité dans mon corps de chaire. »

Angelique Hoarau
13.04.1830741233_10216287323558330_7055859169647132672_n

Publicités

La médecine de la grenouille: la purification par l’eau

Il y a une dizaine de jours , dans un voyage méditatif en connexion avec une amie, j’ai vu une grenouille monter dans ses jambes et ouvrir son bassin . C’était très beau de voir et sentir ça . Elle devenait une déesse grenouille qui venait lui apporter la fluidité pour s’enraciner dans la terre. Je crois que c’est une des premières fois où la grenouille se manifestait à moi de cette manière . Je réalisais alors qu’elle portait une médecine importante avec cette énergie féminine. Elle est venue nous enseigner la fluidité, et nous avons posé l’atelier sur ce thème, atelier vécu hier .
Au delà de l’explication du texte partagé ci dessous je sens qu’il y a aussi la notion d’abondance et de fertilité . Hier pendant l’atelier, durant une danse où la musique changeait pour devenir très rythmée, mon corps a eu envie de s’arrêter , se recroqueviller sur lui même sur la terre. Pour continuer à être vraie avec moi, ce n’était plus possible de m’agiter à l’extérieur dans des mouvements. J’avais besoin d’une immobilité, une pause pour plonger à l’intérieur jusqu’à ce que revienne l’élan juste des profondeurs … avec son rythme juste . Même si le rythme de la musique était rapide , cela venait chercher en moi des rythmes lents, profonds, bons .
Cela me parle de cette notion d’abondance et de ce qui est fertile pour soi . Même quand l’extérieur est rapide, superficiel , il est possible de se nourrir du rythme qui nous fait du bien .
Cela me parle aussi de rebondir, de se servir de cette profondeur juste comme appui.
Le mouvement de la création vient si l’on se laisse mourir à Soi. Comment intégrer sinon cette abondance, s’il n’y a plus de place pour qu’elle circule en soi ? Si le réceptacle est plein ? Si je me nourris en surface, alors je ne me nourris pas vraiment , c’est vide.
S’aimer, semer, c’est aussi mourir à l’ancien, au passé qui créer l’Espace pour Être dans ce présent véritable pleinement.

Et cela me parle biensûr aussi de mon lien à la nourriture et la digestion, du jeûne que j’ai fait début avril. Nous pouvons jeûner de tout, dans tous les domaines, pour se renouveler. Chacun a son rythme à connaître, on peut mourir très souvent, moins souvent … Et quand ce rythme est reconnu en soi, la mort et la vie se renouvelle fluidement l’un en l’autre, telle l’eau cristalline qui s’écoule à l’infini sans s’accrocher à rien. La mort n’est plus réellement mort, car il n’y a pas cette résistance de figer, d’attentes: l’eau ne s’acharne pas à rester sur le rocher précédent …

 

Angélique hoarau

*Nos Dons sont faits pour être donnés*

Nos dons sont faits pour être donnés… Nous sommes des arbres en offrande à la vie . Nous deployons nos Dons à la Terre dans nos branches et nos racines . Parfois j’oublie combien nous sommes la Beauté et la Bonté , oubliant le but, l’utilité, le sens de tout ceci… De ma place dans ce qui m’entoure… De mon impact sur la vie , croyant être une petite chose, alors que je ne porte pas la Terre, c’est elle qui me porte.
Alors que tous ensemble , nous connaissons . Etre responsable, ce n’est pas porter sur ses épaules, c’est se tenir debout, droit entre le ciel et la Terre. Goûter à la Lumière de la sève qui circule entre nous, dans la vie. Découvrir sa saveur, sa texture en la laissant nous traverser et voir comme c’est bon de se goûter et se partager.
À chaque instant nous créons .
Seulement parfois je ne vois pas l’ampleur de l’Arbre, je me crois petite et rétrécie les canaux. Je rejoue à la peur alors que ce jeu me lasse .
Alors que depuis petite je sens et suis la spontanéité sans limites dans la creation et le déploiement de la vie.
Croire que je ne peux pas car les autres… Aucun sens de donner autant son pouvoir .
L’autre souhaite au plus profond que je résonne.
Rien ne peut être plus terrifiant que croire en la Non vie qui semble camoufler l’Etre. Que de donner autant de pouvoir, crédit, à ce qui étouffe , à la limitation, à la forme …
Je Suis dans la Terre. La Terre est perfection infinie, jusqu’aux étoiles. Nous sommes soutenus pour Etre. Laisser tout ce qui ne nous appartient pas, tout ce qui pare à l’Etre, dans un paraître : se détourner de cette superficie qui ne nourrit pas la Voie centrale dans l’habit de l’Esprit, notre Corps Temple, Arbre vivant.
Notre Etre, chemin en spirales se déploie de façon toujours plus légère, délicate, en simplicité et grâce parfumée… pour s’honorer pleinement des couleurs de la Vie, dans sa pureté de cœur… pour voir grandir son Temple sur la Terre, son envergure… pour appeler ses Âmis, souhaitant que chacun montre l’exemple du cœur allumé.
Je t’Aime : je Sens que par les racines je te touche et qu’Ensemble nous semons l’éternité. Nous découvrons le courant qui passe entre nous, dans la Connaissance. Je participe à ta Naissance, connectée à ton Ame, découvrant ensemble nos essences profondes. Fécondons la Terre qui sème à travers nous. Laissons battre l’infini, Âmi. Accordons-nous dans l’Etre, soyons le scintillement réel, la naissance du Présent pour toujours ☀️.
Laissons vibrer l’Amour qui sait mieux que nous comment s’aimer, laissons le se propulser en nous par notre cœur , notre sang .
Il n’y a rien à faire dans tout ça, que d’oser écouter pour voir, se sentir vivre, Etre cette Offrande pour la Vie, se laisser Etre Dons…

 

Angelique

💗1513469138988

L’amour de l’intérieur ou le papillon bleu

L’amour de l’intérieur ou le papillon bleu.

1510497471806

Courir après les fées est une marche qui est avant tout comme un souffle, un souffle qui nous porte et nous soutient de façon magique. « Courir après les fées » ne devient plus une action extérieure, mais cet état joyeux d’innocence, de transparence, d’émerveillement présent. Cet état ne nécessite pas de faire quelque chose, car il attire spontanément les fées à soi. Nos trésors sont là, dans le creux du cœur, ils irradient tels des joyaux, ils ne sont pas séparés de nous. Ils sont nous. Alors, il n’y a plus de peur à voir pour tenter de se rassurer de l’extérieur qu’ils existent réellement, pour les maintenir, ou pour se battre afin qu’ils soient reconnus. Les fées n’ont pas besoin de procéder à un envoûtement, de séduire, le charisme naturel est leur parfum. La musique de notre joyau s’écoule naturellement si on la laisse respirer de façon pure…
Y a-t-il donc des parties de nous impures ? Qu’est-ce que ça signifierait ? De la poussière sur la création ? Quoi pire ? Des parties pourries, rongées ? Mais la pourriture, ce n’est qu’une partie délaissé. Qu’on ne regarde plus. Abandonnée. Notre regard a un pouvoir intense. C’est lui qui décide ce qu’il désire faire croître dans le champ des possibles. Notre attention consciente est notre pouvoir de semer, dans sa pureté naturelle qu’est l’amour, l’onde qui relie, réalise que rien est séparé. Ce n’est pas un pouvoir comme une attribution qui nous incombe, une responsabilité qui peut alourdir nos épaules. Comme les ondes du soleil, c’est le nectar qui nourrit et ramène l’objet du regard à sa nature originelle, à sa véritable maison, vers son propre cœur. Alors nous voyons la matière visible sans voiles, car cette profondeur perce ce qui n’est pas réel. Un regard plein de dégoût est simplement voilé par la forme que prend cette matière face à nous, par l’intermédiaire des sens. Et c’est tentant de croire en nos sens qui disent aimer, ne pas aimer…
Pourtant l’amour véritable n’est pas un choix qui balance en fonction des couleurs de la beauté apparente. L’amour, c’est rentrer à la maison. C’est abandonner les illusions qui font miroiter des lueurs vives à l’extérieur, pour rentrer intensément dans ce souffle des cellules, et pour voir que l’extérieur n’en est qu’une extension. Par « extérieur », j’inclue aussi notre corps physique, et finalement aussi toutes ses perceptions, aussi intérieures soient-elles. S’aimer est une onde, qui perce d’elle-même l’irréel de la forme, un lieu en nous-même au-delà de tout. Par une conscience claire qui discerne, un embrasement de l’uniquement visible, l’Un devient visible, à travers tout.
Dans les histoires, il y a souvent ce bouton, cette porte secrète… Ce lapin blanc, qui amène vers un pays différent, fantastique par rapport à l’ancien. Du moins, un monde où l’on peut être soi-même. Ce bouton est en soi, cette partie de nous la moins dense, derrière les couches, légère comme un fil et qui relie tout. Le fil doré de l’Amour, qui nous fait voir le monde réel étincelant de beauté et bonté !
Ce fil, moi je l’appelle le papillon bleu. Vous pouvez l’appeler comme vous voulez.
Tout ce qui réveille votre émerveillement d’enfant, car oui, c’est cet état d’enfant qui nous remet dans ce souffle essentiel, c’est cet état qui abrite notre cœur, le pays dévoilé de notre ignorance, de nos peurs, de toutes ces magouilles quoi ! Oui oui, notre croyance en la séparation, nous fait magouiller, vouloir tirer les ficelles, contrôler, vouloir tout savoir. Sauf que nous savons déjà tout au fond. Nous avons déjà créé tout cela. Il n’y a pas à demander à l’extérieur mais à l’intérieur. Nous sommes habillés du cosmos, alors à l’intérieur, dans le cosmos, soufflez des mots au papillon bleu. Vous verrez que vos murmures sont ses ailes, et que vous ne pouvez le suivre que sans peurs, et aussi que cette terre de l’amour, cette terre de vos joyaux, cette terre des fées qui prend soin de ce que vous avez à offrir de façon originelle, est votre parfum naturel.
Vous aimer vraiment, c’est aimer tout. Souvent on dit aimez-vous d’abord, et ensuite vous pourrez aimer le reste du monde. En fait, dans ce pays là, il n’y a pas d’extérieur, intérieur…
La croyance peut perdurer, faire miroiter des peurs ou sentiments que l’extérieur nous agresse comme un miroir brisé… Croire qu’on a à recoller les morceaux, aimer celui-là, puis cet autre, et les mettre ensemble, avant de pouvoir être Un… Se rassembler…
Mais rien n’est partis. Ce n’est que de l’oubli, de l’ignorance, un voile qu’on choisit de mettre. Rien ne peut réellement partir…
Aimer relie tous les morceaux, et cela se passe dans toutes les directions, en même temps…

Que jaillisse la vision de cette fleur essentielle qui nous inspire…,
Le Souffle de grâce…
🌹🦋

Angélique Hoarau ~ mataïyaé

Je propose Po’essence, Capteurs de rêves, Accompagnement dans la médecine de l’être à Paris ou à distance, Ateliers .

Contactez-moi 🙂 .

Lange.liberte@gmail.com
07 85 122 771

1510517002498

Prière pour l’Amour de soi

60397_10

Prière pour l’Amour de Soi

Aujourd’hui, je m’accepte tel(le) que je suis, sans me juger.
J’accepte mon esprit tel qu’il est, avec toutes mes émotions, tous mes espoirs et mes rêves, ma personnalité, ma façon d’être unique.

J’accepte mon corps tel qu’il est, dans toute sa beauté et sa perfection.

Que l’amour que j’ai envers moi-même soit si fort que jamais plus je ne me rejette, ni ne sabote mon bonheur, ma liberté et mon amour.

Désormais, que chacune de mes actions, de mes réactions, de mes pensées et de mes émotions soit fondée sur l’amour.

J’accrois mon amour pour moi-même, jusqu’à ce que tout le rêve de ma vie soit transformé et que la peur et les drames cèdent la place à l’amour et la joie.

Que la puissance de mon amour pour moi soit assez forte pour briser tous les mensonges qu’on m’a programmé à croire, tous ceux qui m’ont fait croire que je ne suis pas à la hauteur, pas assez fort(e), pas assez intelligent(e), et que je ne m’en sortirai pas.

Que la puissance de mon amour pour moi soit si forte que je n’aie plus besoin de vivre ma vie en accord avec l’opinion d’autrui.
J’ai une confiance totale en ma capacité à effectuer les choix que je dois faire.

Paré de mon amour pour moi, je n’ai plus peur de faire face à quelque responsabilité que ce soit dans ma vie, ni à quelque problème dont je trouve la solution quand il se présente.

Quoi que je veuille accomplir, puissé-je le faire avec la puissance de mon amour pour moi-même.

À partir d’aujourd’hui, je m’aime tellement moi-même que je ne fais plus rien contre moi.

Je peux vivre ma vie en étant moi-même et non en prétendant être quelqu’un d’autre dans le but de plaire à autrui.
Je n’ai plus besoin que les autres disent du bien de moi, car je sais qui je suis.

Grâce à mon amour pour moi, je prends désormais plaisir à l’image que me renvoie le miroir de moi-même. Qu’un sourire illumine mon visage et qu’il accroisse ma beauté intérieure et extérieure.
Je ressens un tel amour pour moi que ma propre présence m’est toujours un plaisir.

Je m’aime sans jugement car lorsque je me juge, il en résulte des reproches et de la culpabilité puis le besoin de me punir, de sorte que je perds de vue mon amour.

Je fortifie ma volonté de me pardonner en cet instant.

Je nettoie mon esprit de tout poison émotionnel et de tout jugement afin de vivre dans la paix et l’amour.

Que mon amour pour moi-même soit la force qui change le rêve de ma vie !

Armé de ce nouveau pouvoir dans mon cœur, le pouvoir de l’amour de soi, je transforme chacune de mes relations, à commencer par celle que j’ai avec moi-même.

Je me libère de tout conflit avec autrui.

Je suis heureux (se) de passer du temps avec ceux qui me sont chers et je leur pardonne toute injustice encore ressentie en moi.

Je m’aime tellement que je peux pardonner quiconque m’a blessé(e) dans mon existence.

J’ai le courage d’aimer ma famille et mes amis sans conditions et de modifier mes relations de la façon la plus positive et la plus empreinte d’amour.

Je crée de nouveaux canaux de communication dans mes relations, de manière à ce qu’il n’y ait plus de guerre de pouvoir, ni de perdant ou de gagnant.

Je peux travailler en équipe, pour l’amour, pour la joie et pour l’harmonie.

Mes relations avec ma famille et mes amis sont fondées sur le respect et la joie, afin de ne plus ressentir le besoin de leur dire comment penser ou se comporter.

Mes relations romantiques sont les plus merveilleuses.

La joie m’envahit chaque fois que je partage mon amour avec mon partenaire.

J’accepte les autres tels qu’ils sont, sans jugement, car lorsque je les rejette, je me rejette moi-même. Et quand je me rejette, on me rejette.

Aujourd’hui, je prends un nouveau départ.

Je recommence ma vie en ce jour avec la puissance de l’amour de soi.

J’apprécie ma vie, j’apprécie mes relations, j’explore la vie, je prends des risques, je suis vivant (e), je ne vis plus dans la crainte de l’amour.

J’ouvre mon cœur à l’amour qui est mon droit de naissance.
Je deviens Maître de la Gratitude, de la Générosité et de L’amour afin de pouvoir jouir de toutes les créations à tout jamais.

Ainsi soit-il !

Don Miguel Ruiz

don-miguel